Le Choeur Homilius, l’ensemble instrumental les Solistes, et harpe, à Avignon (16-12-2018)

Concert du cœur

Logo

0.Homilius. Scan progr. 158 ko

Chœur Homilius. Direction : Sébastien di Mayo

Ensemble Instrumental Les Solistes d’Avignon : Cordelia Palm et Sophie Saint-Blancat (violons), Fabrice Durand (alto), Emmanuel Lécureuil (violoncelle)

Aliénor Girard-Guigas (harpe)

Gottfield August HOMILIUS (1714-1785), Choral 1 – « Der Fromme stirbt »Johannespassion HoWV I.4; Choral 3 : « Mitten wir im Leben sind »  – Johannespassion HoWV I.4; Choral 23 : « Weg, Welt, mit deinen Freuden » Johannespassion HoWV I.4

Johann Melchior GLETLE (1626-1683), Ave Maria

Johann-Sebastian BACH (1685-1750), Aria introductif : extrait de la cantate BWV4 « Christ lag in Todesbanden ». Motet BWV227 : « Jesu meine Freude » : Jesu, meine Freude ; Es ist nun nichts ; Unter deinem Schirmen ; Denn das Gesetz des Geistes ; Trotz dem alten Drachen; Ihr aber seid nicht fleischlich  ; Weg mit allen Schätzen  ; So aber Christus in euch ist; Gute Nacht, o Wesen  ; So nun der Geist  ; Weicht ihr Trauergeister

Heinrich SCHÜTZ (1585-1672), Also hat Gott die Welt geliebt (SWV 380)

Dietrich BUXTEHUDE (1637-1707), Der Herr ist mit mir (BuxWV 15)

Ola GJEILO (né en 1978), Ubi caritas ; The Ground : extrait de la Sunrise Mass

Logo CLENPR 21-06-17

x.1.DSC02604. 243 ko

Jamais sans doute l’expression si galvaudée d’« un instant de grâce » n’a trouvé plus parfaite illustration…

x.2.DSC02606. 227 ko

Dans un amphithéâtre  plus que plein au Conservatoire du Grand Avignon, ce fut un concert de très grande classe artistique, et d’une très grande humanité. Une qualité qui dépasse de beaucoup la musique, et n’hésite pas à tutoyer le langage du ciel. « Da nobis pacem » étaient les mots conclusifs de Gjeilo, avant les deux bis, et dans un monde où la violence semble être le seul mode d’expression, ce premier concert de Noël de Musique Baroque en Avignon a frôlé l’indicible…

x.3.DSC02609. 236 ko

3.DSC02607. 166 ko

Nous épargnant les traditionnelles rengaines de Noël, qu’on savoure néanmoins avec une candeur enfantine dans d’autres contextes, c’eût été dommage de se priver en ce temps calendal des bijoux que sont Bach, mais aussi Homilius son admirateur, ou ses prédécesseurs Buxtehude, ou, moins connus, Gletle ou Schütz. Pour interpréter ces œuvres majeures dont le célèbre Motet BWV227, l’association Musique Baroque en Avignon avait invité des spécialistes régionaux à qui elle décernait ainsi son coup de chapeau. On a entendu le Chœur Homilius, ensemble avignonnais a capella créé dans sa forme actuelle en 2000, aux côtés du jeune quatuor instrumental les Solistes d’Avignon (2016) issu de l’Orchestre Régional Avignon-Provence, qu’on a tout récemment entendu en concert chambriste (novembre 2018, mais aussi octobre 2016), et la harpiste Aliénor Girard-Guigas. En fin de concert le programme a fait le grand écart vers un compositeur norvégien installé aux Etats-Unis, le tout jeune quadragénaire Ola Gjeilo, dans une belle continuité thématique et esthétique, comme le soulignaient en entretien Fabrice Durand, alto des Solistes, et Sébastien di Mayo, le chef, ex-basse du chœur.

Un programme d’une belle cohérence, interprété avec justesse, précision et équilibre. Un programme difficile, créé tout spécialement pour l’occasion.

x.4.DSC02610. 266 ko

Entre la brillance exubérante du baroque, et la sereine intériorité du contemporain, voix et instruments, dirigés avec rigueur et finesse, ont été à chaque instant en totale harmonie, les silences intermédiaires étant tout aussi porteurs de méditation et de paix. Et les mots sont alors inutiles et bien pauvres…

x.6.DSC02616. 213 ko

x.5.DSC02613. 246 ko

Le prochain concert de Musique Baroque en Avignon aura lieu le dimanche 13 janvier 2019 à 17h, dans le même lieu, avec Frédérick Haas, clavecin (programme : Couperin, Scarlatti). (G.ad. Photos G.ad.)

Voir aussi nos comptes rendus des concerts précédents de la saison baroque : Concerto Soave (21-10-2018), et Musica Nova (24-11-2018).