Tout sur… le Festival In d’Avignon 2016, musiques sacrées

0.couverture progr.IN

Tout… ou presque sur le Cycle de musiques sacrées,

Festival In d’Avignon (9-24 juillet 2016)

La musique a toujours été présente dès la toute première Semaine d’art dramatique de Jean Vilar en 1947, en l’occurrence la musique ancienne. Aujourd’hui de nombreux spectacles intègrent la musique comme composante essentielle, et nous aurons bientôt dans nos pages des interviews d’Edna Stern violon et Sonia Wieder-Atherton violoncelle, qui participent toutes deux au spectacle Yitzhak Rabin : Chronique d’un assassinat, d’Amos Gitaï (10 juillet, 22h, Cour d’Honneur). Mais il existe également un cycle spécial, conçu et géré par l’association avignonnaise MSEA, cycle qui entre dans sa 50e année, avec . C’est Luc Antonini, l’« homme-orchestre », qui signe la présentation ci-dessous. Nous espérons insérer dans nos pages des interviews de Luc Antonini orgue, Pierre Guiral basse, Didier Sandre comédien-récitant.

Voir par ailleurs les préparatifs du festival : répétitions des Damnés (retour de la Comédie Française). (G.ad.)

cropped-logo-classiqueenprovence-1.png

Musique Sacrée en Avignon (MSEA) propose en partenariat avec le Festival d’Avignon depuis 1967 un cycle de concerts qui a pour but de mettre en valeur les orgues historiques d’Avignon et de sa proche région.

Trois concerts lecture présenteront des œuvres de Pascal Quignard. Le premier nous donnera à entendre des improvisations à l’orgue par Luc Antonini sur le conte Le nom sur le bout de la langue, lu par Marie Vialle. Dans le second, le comédien Pierre-Yves Chapalain lira différents textes, Sans aube, Vides et Loyautés, L’Absence et L’autre royaume, en alternance avec des œuvres pour orgue de Félix Mendelssohn, Franz Liszt, Chopin/Liszt et Wagner/Liszt  interprétées par Luc Antonini. Enfin dans le troisième, La leçon de musique, dont différents fragments seront lus par Didier Sandre de la Comédie Française, Monique Zanetti, Andrea Büchel, sopranos, Sylvie Moquet, viole de gambe et Luc Antonini à l’orgue interprèteront en alternance des œuvres de Louis Couperin, Marin Marais, Sainte-Colombe ainsi que la Troisième Leçon de Ténèbres de François Couperin. Un concert Bach sera proposé en ouverture du cycle dans la Métropole Notre-Dame-des-Doms entièrement restaurée, les Motets Jesu meine Freude BWV 227 et Lobet den Herrn alle Heiden BWV 230 de Johann Sebastian Bach seront au programme des concerts décentralisés de Roquemaure et de Malaucène, et le St Jacobs Ungdomskör de Stockholm proposera des extraits de la Divine Liturgie de Saint-Jean Chrysostome, des œuvres de Schütz, Debussy, Messiaen ainsi que des chants populaires scandinaves. Un Ciné-concert avec improvisations à l’orgue nous permettra de découvrir Christus, film muet de Giulio Antamoro (1914), inspiré par les peintures de Michel-Ange, Léonard de Vinci et Raphaël, qui a été entièrement tourné en Egypte avec près de 2000 figurants et qui relate la vie du Christ de l’Annonciation à la Résurrection. Enfin J’ai soif, spectacle d’après Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix de Joseph Haydn et Est-il un homme de Primo Levi sera présenté par le Théâtre du Balcon et Serge Barbuscia dans une nouvelle version pour deux orgues à la Métropole Notre-Dame-des-Doms.

Coproduction Musique Sacrée en Avignon, Festival d’Avignon. En partenariat avec l’association Orgue Hommage à Messiaen, la Mairie de Roquemaure, l’association des Amis de l’Orgue de Roquemaure, la Mairie de Malaucène, l’association des Amis de l’Orgue de Malaucène, le Festival des Chœurs Lauréats de Vaison-la-Romaine, le Théâtre du Balcon.

x.1.Antonini Luc. 55 ko            x.2.Lecaudey Jean-Pierre. 97 ko

Programme

  • 9 juillet, 18h, Métropole Notre-Dame-des-Doms, 18h. Concert Bach. Cantate BWV 158 et œuvres pour orgue. Pierre Guiral, basse, Chœur Cum Jubilo, Anne-Cécile Brielles, violon, Evelyne Duché-Robbe, violoncelle, Lucienne Antonini, Luc Antonini, Jean-Michel Robbe, orgue, Jean-Pierre Lecaudey, orgue et direction
  • 10 juillet, 17h, Eglise de Roquemaure. Concert-Motets de Johann Sebastian Bach. Jesu meine Freude BWV 227, Lobet den Herrn alle Heiden BWV 230, et extraits de l’Art de la Fugue BWV 1080 pour orgue. Chœur Cum Jubilo, Jean-Pierre Lecaudey, direction, Vincent Grappy, orgue
  • 11 juillet, 11h30, Eglise Saint-Agricol. Concert-lecture avec improvisations à l’orgue. Le nom sur le bout de la langue de Pascal Quignard. Marie Vialle, récitante, Luc Antonini, orgue
  • 12 juillet, 11h30, Eglise Saint-Agricol. Concert-lecture : Sans aube, Vides et Loyautés, L’Absence, L’autre royaume de Pascal Quignard. Textes lus en alternance avec des œuvres pour orgue de Félix Mendelssohn, Franz Liszt, Chopin/Liszt, Wagner/Liszt. Pierre-Yves Chapalain, récitant, Luc Antonini, orgu
  • 14 juillet, 11h30, Métropole Notre-Dame-des-Doms. Concert lecture. La leçon de musique de Pascal Quignard. Fragments lus en alternance avec des œuvres de Louis Couperin, Marin Marais, Sainte-Colombe et la Troisième Leçon de Ténèbres de François Couperin. Didier Sandre, récitant, Monique Zanetti, Andrea Büchel, sopranos, Sylvie Moquet, viole de gambe, Luc Antonini, orgue
  • 17 juillet, 17h, Eglise de Malaucène. Concert-Motets de Johann Sebastian Bach, Jesu meine Freude BWV 227, Lobet den Herrn alle Heiden BWV 230, et œuvres pour orgue de Giovanni Gabrieli, Girolamo Frescobaldi, Heinrich Scheidemann, Jan Pieterszoon Sweelinck, Francisco Correa de Arauxo et Pablo Bruna. Chœur Cum Jubilo, Jean-Pierre Lecaudey, direction, Nicolo Sari, orgue
  • 19 juillet, 18h, Eglise Saint-Didier. Ciné-concert avec improvisations à l’orgue, Christus, film de Giulio Antamoro (1914). Ce film inspiré par les peintures de la Renaissance italienne, entièrement tourné en Egypte avec près de 2000 figurants, relate la vie du Christ de l’Annonciation à la Résurrection. Ferruccio Bartoletti, orgue
  • 20 et 21 juillet, 18h, Métropole Notre-Dame-des-Doms. Concert-spectacle. J’ai soif, d’après Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix de Joseph Haydn (version pour deux orgues) et Est-il un homme de Primo Levi. Théâtre du Balcon – Cie Serge Barbuscia. Serge Barbuscia, comédien et mise en scène, Sébastien Lebert, scénographie et lumière, Maurizio Salerno, Luc Antonini, orgues

x.2bis.Barbuscia, J'ai soif. 79ko

  • 24 juillet, 17h, Eglise Saint-Didier. Extraits de la Divine Liturgie de Saint-Jean Chrysostome, œuvres de Heinrich Schütz, Claude Debussy, Olivier Messiaen, chants populaires scandinaves et Troisième Symphonie en mi mineur pour orgue de Charles-Marie Widor. St Jacobs Ungdomskör de Stockholm, Mikael Wedar, direction, Kurt Levorsen, orgue

x.3.6. Didier Sandre. 93 ko. Juil. 2016             x.4.Gonzague caméra (7). Janv. 2015

Les églises de Roquemaure et Malaucène sont situées dans des communes à l’extérieur d’Avignon. Pour le concert du 24 juillet le jeu de l’organiste sera  projeté sur grand écran grâce au réalisateur Gonzague Zeno (operastoria). (Luc Antonini) (Photos G.ad. : Didier Sandre juilet 2016, Gonzague Zeno janvier 2015).

 

 

Musique classique et musiques du monde en région PACA