Les Saisons de la Voix 2019 de Gordes (84) : 11e édition

Des airs de gourmandise…

190416. Conf. de presse

A quelques jours de Pâques, le président Raymond Duffaut a des airs de gourmandise pour dévoiler son édition 2019 des Saisons de la Voix de Gordes (84). C’est dans le salon de l’hôtel de la Mirande à Avignon qu’a eu lieu la conférence de presse le 16 avril. Le président était entouré de ses soutiens institutionnels et de ses partenaires privés et artistiques, fidélisés par une qualité de programmation reconnue depuis bien longtemps ailleurs, pendant quatre décennies aux Chorégies d’Orange, et trois décennies à l’Opéra Grand Avignon.

Créées par Monique Botella-Cecconi, 1er prix de Rome, et portées sur les fonts baptismaux par Maurice Chabert qui a trouvé leur nom, alors maire de Gordes, aujourd’hui toujours président du Conseil Départemental de Vaucluse -, les Saisons de la Voix ont pris un nouvel élan en 2017, lors du changement de présidence. Jusque-là confinées dans le registre confidentiel du lied et de la mélodie, elles s’ouvrent désormais au monde instrumental (piano en duo avec la voix) et s’élargissent par des croisements artistiques à la dimension totale du spectacle vivant, grâce à divers professionnels : éclairage, mise en scène, chorégraphie…, comme le public l’a constaté avec plaisir en 2018.

L’édition 2019 (la 11e) sera fidèle à la fois aux grands noms (Suzan Manoff, Patrizia Ciofi ou Béatrice Uria-Monzon) et à la promotion de jeunes talents, comme Raymond Duffaut le fait par ailleurs grâce au CFPL (Centre Français de Promotion Lyrique) ou au Concours Jeunes Voix d’Avignon (en automne) qui porte désormais son nom.

Quatre concerts scanderont les quatre saisons (19 mai, 15 juillet, 29 septembre, 28 décembre) jusqu’au bout de l’an, sans oublier une longue soirée exceptionnelle (22 juin), « déambulation lyrique » entre Coustellet (musée de la lavande, partenaire) et Gordes, cocktail dînatoire et surprises de surcroît. Les masterclasses ouvriront traditionnellement la saison (17-19 mai), et le concours international de la mélodie (1er-3 novembre) verra sa formule quelque peu modifiée.

Logo CLENPR 21-06-17

x.3.Conf. presse CFPL. 10 ko

-Raymond Duffaut, parlez-nous du lancement tout proche de la saison, du 17 au 19 mai.

Ce seront les trois journées de masterclasses, qui auront lieu dans la foulée du concours ; en trois jours seulement on peut voir se dessiner une maturité étonnante chez ces jeunes candidats, sous la houlette du directeur artistique. Dans ce rôle, succédant à Jeff Cohen qui a souhaité s’offrir un petit entracte, nous accueillerons Susan Manoff, pianiste remarquable et professeur de rôle fort sollicitée par les chanteurs, et qui fut chef de chant adjointe à l’Opéra de Paris. Ces journées culmineront avec le concert de printemps, dimanche 19 mai, avec les quatre lauréats du Concours international de la mélodie de Gordes 2018, sous la direction artistique de Susan Manoff.

-L’entrée dans l’été sera marquée par un événement particulier.

Ce sera en effet une nouveauté, et une soirée exceptionnelle, en deux volets, à 18h45 à Coustellet et à 21h45 à Gordes. Au musée de la lavande, à Coustellet, on inaugurera un nouveau partenariat. Après une visite guidée du musée, par quarts d’heure, un concert d’une heure célèbrera « Quand les parfums, les couleurs et les sons se répondent… », conçu et mis en scène par Nadine Duffaut, et éclairé, pour la première fois, par Gaétan Seurre ; la soprano catalane Sara Blanch, très remarquée à Musiques en Fête 2018, sera accompagnée au piano par Gian-Rosario Presutti, dans un programme brillant, qui comprendra Traviata, Thaïs, les Puritains, l’Enlèvement au sérail, Lucia de Lammermoor, entre autres… Un cocktail dînatoire sera servi au musée, avant de rejoindre Gordes, l’un des plus beaux villages de France… où nous attendra encore une surprise au théâtre des Terrasses !

x.2.Gordes (4). 84 ko

-La seconde partie de soirée sera apparemment romantique…

24.19S003-1154

Sous le chapeau « La Nuit romantique des plus beaux villages de France », on vivra « l’amour jusqu’à la déchirure ». Dominique Trottein assurera la partie piano et la direction ; spécialiste des comédies musicales de Mogador, à Paris, où il triomphe en ce moment avec Chicago, il est également bien connu dans la région. Nadine Duffaut concevra et mettra en scène ; deux danseurs du Ballet de l’Opéra Grand Avignon, Noémie Fernandes et Anthony Beignard, interprèteront une chorégraphie de leur directeur Eric Belaud. Aux voix solos, la soprano Vannina Santoni, qui avait donné un concert il y a quelques années pour les scolaires aux Chorégies ; elle a mis le TCE à ses pieds en décembre 2018 en composant une Violetta bouleversante, et elle joue en ce moment Pamina à Paris également ; elle fait partie des nouveaux noms déjà très favorablement connus. C’est Thomas Bettinger qui lui donnera la réplique, le ténor sur lequel il faut compter, un ténor lyrique solide et brillant, qui s’est illustré à Oppède en 2018. Et puis une jeune comédienne que j’ai vu naître, Aurore Auteuil, qui a évidemment des liens très forts avec le Vaucluse. On peut parler de véritable déambulation lyrique pour cette soirée.

-Viendra le plein été…

Ciofi (2)

Cette année, nous aurons un grand concert d’été ; en 2018 nous avions deux concerts en juillet, cette année nous avons préféré en fixer un en juin et un en juillet. Le 15 juillet donc nous accueillerons Patrizia Ciofi, qu’on ne présente plus, l’une des plus grandes voix de l’opéra, que je connais depuis longtemps. Kira Parfeevets sera au piano, avec la finesse qu’on lui connaît, et qui avait été appréciée lors du concert Offenbach en 2018. Avec en première partie une mezzo-soprano lauréate du Concours international 2018 de la mélodie, Anne-Lise Polchlopek, et Juliette Journaux au piano. Et une surprise finale !

-Puis, quand tomberont les feuilles…

-… Ce sera l’habituel concert d’automne, avec la mezzo Violette Polchi, ancienne lauréate des Saisons également, qu’on avait entendue dans Macbeth et Boccanegra à Avignon (et souvent à Marseille, NDLR) ; elle aura pour partenaire un excellent pianiste, Philip Richardson.

-Avant la fin de l’année, aura-t-on une « demi-saison » ?

BUM. Photo G.ad.

Début novembre aura lieu le Concours annuel sous la présidence de Béatrice Uria-Monzon. Ce sera une nouvelle formule, avec Susan Manoff ; jusqu’à présent, il n’y avait qu’une seule épreuve, pour solistes voix ou duos chant/piano. A partir de cette année, le Concours ne s’adressera qu’au chant/piano ; deux jours d’éliminatoires permettront une pré-sélection, qui fera émerger cinq ou six lauréats seulement.

-Et l’année se terminera…

-… Par le concert du Bout de l’an, que nous avons inauguré il y a deux ans, et dont le succès public grandit chaque année. Sur scène, trois lauréats 2018, Mariamielle Lamagat et Jeanne Lefort, deux soprani, et Virgile Van Essche, un magnifique pianiste belge. Ils présenteront un très joli programme d’airs d’opéra et de mélodies. Un cocktail sera ensuite offert par la Ville de Gordes. » (Propos recueillis par G.ad. Photos G.ad.)

 

Le programme. www.lessaisonsdelavoix.com

-Vendredi 17 au dimanche 19 mai, Gordes, Espace Simiane, masterclasses, sous la direction artistique de Suzan Manoff

-Dimanche 19 mai, 18h, concert de printemps, avec les lauréats du concours 2018

-Samedi 22 juin, 18h45, Coustellet, musée de la lavande, 18h45, « Quand les parfums, les couleurs et les sons se répondent… », avec Sara Blanch soprano, Gian-Rosario Presutti piano, Nadine Duffaut mise en scène ; 21h14, Gordes, Théâtre des Terrasses, « L’amour jusqu’à la déchirure », avec Vannina Santoni soprano, Thomas Bettinger ténor, Aurore Auteuil comédienne, deux danseurs, Dominique Trottein direction

-Lundi 15 juillet, 21h, Gordes, concert d’été, avec Patrizia Ciofi soprano et Kira Parfeevets piano

-Dimanche 29 septembre, 18h, concert d’automne, avec Violette Polchi mezzo soprano et Philip Richardson piano

-Vendredi 1er au dimanche 3 novembre, Gordes, Espace Simiane, concours international de la mélodie, Béatrice Uria-Monzon présidente

-Samedi 28 décembre, 18h, concert du bout de l’an.

 

 

Musique classique et musiques du monde en région PACA