Homériade à Avignon (4-11-2016)

opera-avignon-16-17-68-ko

 

Opéra Grand Avignon. Texte, Dimitris Dimitriadis. Musique, Martin Romberg. Adaptation, Delphine Margau. Direction musicale, Samuel Jean.
Robin Renucci
, récitant.

Orchestre régional Avignon-Provence

Coproduction Festival d’Avignon, Orchestre régional Avignon-Provence
Avec le soutien de l’Institut français de Grèce

Création 25 juillet 2016, Festival d’Avignon (clôture), Opéra Grand Avignon

cropped-logo-classiqueenprovence-1.png

x-homeriade-r-renucci-renaud-de-lage-78-ko

Un événement hérité du Festival 2015 habitera l’Opéra Grand Avignon vendredi 4 novembre : Homériade, de Dimitriadis/Romberg, porté par l’Orap et Robin Renucci.

Homériade, le nom seul nous apporte toute la richesse de la mythologie antique, creuset et aliment de la pensée humaniste occidentale. Si l’existence physique d’un aède ionien du VIIIe siècle nommé Homère n’a jamais été formellement attestée, il reste l’énorme épopée grecque racontant les dix années de la guerre de Troie (les 15.000 vers de l’Iliade) et les dix années du retour d’Ulysse dans sa patrie l’île d’Ithaque (les 12.000 vers de l’Odyssée). Le poète grec Dimitri Dimitriadis, nourri de ce patrimoine depuis sa naissance, en a écrit entre 2003 et 2007 sa propre Homériade, trois monologues successifs confiés à Ulysse, Ithaque et Homère, dans laquelle l’histoire moderne de sa patrie court en filigrane sur le mythe ancestral. Texte vite traduit en neuf langues, édité, et repris par diverses structures théâtrales pour des lectures ou mises en scène. Résolument tourné vers l’avenir, le texte rompt avec la nostalgie et la célébration du « retour » cultivées par l’épopée antique.

A la demande d’Olivier Py et du Festival d’Avignon, Delphine Margau a fait l’adaptation de cette Homériade, et Martin Romberg, norvégien devenu provençal, en a composé un « oratorio pour orchestre symphonique ». Le texte est confié au talentueux comédien Robin Renucci, la partition à l’Orchestre Régional Avignon-Provence, et la baguette au chef Samuel Jean. C’est cette création qui avait fait, à l’Opéra Grand Avignon déjà, la clôture somptueuse du Festival le 25 juillet 2015. C’est elle que nous (ré)entendrons vendredi 4 dans le même lieu et avec la même distribution. (G.ad. Photo Renaud de Lage).
Vendredi 5 novembre, 20h30, Opéra Grand Avignon. Location au 04 90 14 26 40, ou www.operagrandavignon.fr

Voir aussi la présentation par le Festival d’Avignon

Compte rendu sous peu en ligne