Franco Fagioli, contre-ténor, à Avignon (15-01-2018)

A la hauteur de sa réputation

x.OPéra Avi. 71 ko

Opéra Confluence Grand Avignon

Franco Fagioli, contre-ténor. Ensemble Il Pomo d’oro

Airs d’opéra de Haendel

En co-réalisation avec l’Opéra Grand Avignon

Soirée solidaire : sous l’égide de l’association Partage dans le monde

Logo CLENPR 21-06-17

x.1.franco_fagioli_mg_7114_c_julian_laidig. 81 ko       x.3. Il Pomo d'Oro. 27 ko

C’était donc à l’Opéra Confluence. Un opéra en bois qui se dresse face à la gare TGV et qui va remplacer pendant deux ans  l’opéra du Grand Avignon en travaux pour restauration. Malgré la nouveauté du lieu et sa distance du centre-ville, il y avait du monde et ce fut une belle fête. Franco Fagioli est un phénomène vocal qui ne cesse de déployer des trésors de virtuosité dans un jeu continu de vocalises admirables. Il s’est spécialisé dans la tessiture de contre-ténor sur les recommandations d’une femme, Annelise Skovmand, qui fut l’un de ses professeurs de chant. Aujourd’hui, ce jeune Argentin de 38 ans, monté sur scène pour la première fois à l’âge de 13 ans, est connu, reconnu, admiré, acclamé dans le monde entier.

x.2.Franco Fagioli. 66 kko

Il nous a proposé un récital totalement puisé chez Haendel, assez proche de celui donné le 12 décembre au théâtre des Champs-Elysées dans le cadre des productions « Les Grandes Voix ». Il était accompagné de l’Ensemble Il Pomo d’Oro, un jeune orchestre fondé en 2012. Les musiciens, d’une remarquable qualité, jouaient, bien sûr, des instruments d’époque.

C’est l’Ensemble Il Pomo d’Oro qui a ouvert ce temps de fête avec l’allegro de la Sinfonia en sib Majeur HWV 338. Une noble façon de saluer Haendel qui sera à l’honneur toute la soirée et de préparer le public à l’accueil de Franco Fagioli, qui chantera d’abord Presti Ormai, extrait de Giulio Cesare. Sa voix est agile. Il joue tout de suite avec les vocalises, les trilles et les ornements, magnifiquement accompagné par les musiciens de l’orchestre disposés en demi-cercle autour de lui, comme s’ils entouraient un ami proche et le servaient avec précision, maîtrise, et complicité.

Et la soirée va se poursuivre dans la grandeur, la beauté et l’excellence. Franco Fagioli ne cessera pas de nous faire goûter l’intensité de la musique de Haendel. Il est étonnant dans ses nuances. Il nous émerveille lorsqu’il hisse certaines phrases vers un aigu jamais saturé avant d’en conduire d’autres jusqu’à sa voix de baryton. Et tout cela dans une grande homogénéité. Quel bonheur de visiter ainsi avec lui plus de dix pièces issues des divers opéras de Haendel. Durant la soirée l’ensemble orchestral Il Pomo d’Oro interprète également plusieurs pièces. La qualité des phrasés, la couleur et les nuances sont aussi à la hauteur de cet hommage rendu à la musique de Haendel. Au final le public a demandé à Franco Fagioli de chanter le célèbre « Lascia ch’io pianga ». Il s’exécute et nous fait chanter avec lui. Et ce sont les très nombreux bravos reconnaissants qui terminent cette magnifique soirée. (L.A.) (Photo Fagioli : Julian Laidig)

 

Musique classique et musiques du monde en région PACA