Orphée aux Enfers, Trottein/ Duffaut, à Avignon (28-12-2018)

Jupin en pleine séditi-on…

x.Avi Opéra. 108 ko

Opéra-bouffe en deux actes et quatre tableaux, Jacques Offenbach. Livret d’Hector Crémieux et Ludovic Halévy. Création le 21 Octobre 1858 au Théâtre des Bouffes-Parisiens

Nouvelle production. En co-production avec l’Opéra de Reims et l’Opéra de Marseille

Direction musicale Dominique Trottein. Chorégraphie Eric Belaud. Chef de chant Hélène Blanic. Mise en scène Nadine Duffaut. Décors Eric Chevalier. Costumes Katia Dufflot. Création lumières Philippe Grosperrin

Eurydice Julie Fuchs. L’Opinion publique Sarah Laulan. Cupidon Amélie Robins. Vénus Caroline Mutel. Diane Caroline Géa. Junon Jeanne-Marie Lévy. Minerve Raphaëlle Andrieu

Orphée Samy Camps. Jupiter Francis Dudziak. Pluton/Aristée Florian Laconi. John Styx Jacques Lemaire. Mercure Eric Vignaud. Mars Alain Itlis. Un licteur Cyril Héritier. Morphée Marie Simoneau. 1er policeman Julien Desplantes. 2e policeman Gentin Ngjela. 3e policeman Xavier Seince. 4e policeman Pascal Canitrot

Orchestre Régional Avignon-Provence

Chœur de l’Opéra Grand Avignon

Ballet de l’Opéra Grand Avignon

Maîtrise de l’Opéra Grand Avignon

Durée du spectacle 3h (entracte de 20 minutes)

Logo CLENPR 21-06-17

Caricature et dérision, mais aussi réflexion… Tel est le programme de Nadine Duffaut (Note d’intention) dans ce « bijou précieux » dont elle souligne « l’humour des propos, la diablerie des rythmes de la partition ».

Julie

Un grand désordre jubilatoire, c’est bien le propre de l’opérette ou de l’opéra-bouffe, notamment chez Offenbach qui en a commis bien d’autres. mais dans Orphée il s’est surpassé… et la metteure en scène le lui  a bien rendu !

Depuis l’ouveru

 

 

 

Autour de Julie Fuchs (notre entretien ici), pétillante Eurydice, un plateau d’artistes de haute volée, mis en scène avec jubilation par Nadine Duffaut (notre entretien ici), chorégraphiés avec malice par Eric Belaud, somptueusement habillés par Katia Duflot, et dirigés de baguette de maître par Dominique Trottein, quel magnifique cadeau pour terminer l’année !

Final Retour dieux

Le monde de la mythologie est sens dessus dessous. Dans l’Elysée, dans les Enfers, et aussi sur terre, tout va à vau-l’eau, dans un étourdissant désordre et une joyeuse exubérance, autour du couple Orphée-Eurydice, qui n’a plus de couple que le nom. Voilà qu’Offenbach en 1858, avec les librettistes Crémieux et Halévy, s’est amusé à bousculer hommes et dieux, avec une irrévérence qui nous chatouille encore délicieusement, 160 ans plus tard. Car, même si Eurydice meurt deux fois, même si les deux époux ne peuvent plus se supporter, Offenbach souffle sur le mythe une vitalité époustouflante.

Bal final

On court, on rit, on se cherche, on se taquine, on se déguise, on se surprend, on galope (le fameux galop infernal…), et l’on s’amuse plus que de raison, dans ce 39e opéra-bouffe d’un catalogue Offenbach qui en comptera le double.

Itw Nadine. Couple Julie-Florian

Avec le triangle amoureux Julie Fuchs-Samy Camps (Orphée)-Florian Laconi (Aristée-Pluton, entendu récemment dans Chiaro di luna et dans Les 3 ténors), et dans le reste de la distribution,

Reste distrib° fês

notamment Amélie Robins (qu’on entendra le 29 décembre à Gordes, dans le concert du Bout-de-l’An des Saisons de la Voix), Caroline Mutel (dont on a pu apprécier le talent dans des productions antérieures très diverses),

18S269-2098.x

la pétulante Jeanne-Marie Lévy (qu’on a entendue récemment dans Le Nozze di Figaro), ou Raphaèle Andrieu autre avignonnaise (déchaînée dans La Périchole)…, qui ne bouderont pas leur plaisir, on est assuré de finir l’année en feu d’artifice ! (G.ad.)

Vendredi 28 décembre, 20h30 ; dimanche 30 décembre, 14h30 ; lundi 31 décembre, 20h30.Durée 3h. Opéra Confluence, Avignon. Tarifs : 55€ à 13€ ; le 31 décembre, 66€ à 31. Réservations : www.operagrandavignon.fr, ou Espace Vaucluse, 11h-18h, ou 04 90 14 26 40.