Leo Nucci, baryton

????????????????????????????????????

(lire aussi notre entretien, janvier 2017, ici,

et notre compte rendu ici)

Né en 1942 à Castiglione dei Pepoli près de Bologne, Leo Nucci étudie le chant avec des professeurs particuliers à Bologne et à Rome, avant de débuter sa carrière professionnelle en 1967 au Théâtre Expérimental de Spolète, dans le cadre du Festival des Deux Mondes, dans le rôle de Figaro (Il Barbiere di Siviglia), ce rôle restant un standard de son répertoire.

Il interrompt peu après sa carrière, pour des raisons personnelles, mais finit par renouer avec sa vocation. Il reprend ses études de chant, puis rejoint le chœur de la Scala de Milan.

En 1977, il fait ses débuts en qualité de soliste à la Scala dans le rôle de Figaro (Il Barbiere di Siviglia).

L’année suivante, il apparaît à Covent Garden dans Luisa Miller aux côtés de Katia Ricciarelli et Luciano Pavarotti. Il devient alors l’un des meilleurs barytons verdiens de sa génération, se produisant notamment dans Il Trovatore, Rigoletto, Macbeth ou encore Otello. En 1981, avec le Théâtre de la Scala de Milan, il participe à la première tournée à Tokyo dans Il Barbiere di Siviglia, puis y retourne en 2003 dans Macbeth et en 2013 dans Rigoletto.  En 2007, il se produit dans un grand concert à la Scala, célébrant ses trente ans de carrière.

Leo Nucci est invité par les plus prestigieux lieux, tels que les Arènes de Vérone, le Théâtre Regio de Parme, le Covent Garden, l’Opéra de Vienne, le Metropolitan Opera de New-York ou encore l’Opéra de Zurich, pour ne citer qu’eux.

Depuis 2013, il met en scène, chaque année une nouvelle production d’opéra pour de jeunes chanteurs.

Son succès ne s’est jamais démenti depuis l’une de ses dernières apparitions en France aux Chorégies d’Orange en 2011, où il triomphe aux côtés de Patrizia Ciofi dans Rigoletto, puis dans un Concert Verdi et en 2016 dans le rôle de Germont dans La Traviata.

En 2016, Léo Nucci s’est notamment produit dans La Traviata au Deutsche Oper de Berlin, Rigoletto à la Scala de Milan, Macbeth au Teatro Municipale di Piacenza, Simon Boccanegra au Gran Teatre del Liceù de Barcelone, à l’Opéra de Las Palmas, à la Scala de Milan et au Théâtre du Bolchoi à Moscou, Luisa Miller au Teatro Real de Madrid, Nabucco à l’Opéra Royal de Wallonie et à l’Opéra de Monte-Carlo.

Parmi ses projets, notons en février 2017 Nabucco au Staatsoper de Vienne, puis Un Ballo in Maschera à Piacenza, en mars La Traviata à la Scala de Milan, puis au Bayerische Staatsoper de Munich, en avril Rigoletto au Gran Teatre del Liceù de Barcelone et en juillet aux Chorégies d’Orange, ainsi que plusieurs concerts en tournée pour célébrer ces cinquante ans de carrière.

Leo Nucci est Grand Officier de la République Italienne, Kammerssànger-Ehrenmitglied du Staatsoper de Vienne, Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République Française et Médaille d’Or du Mérite des Beaux-Arts d’Espagne.

Début à Avignon dans un concert Verdi en janvier 2017 aux côtés de Patrizia Ciofi. (photo R. Ricci)