Galilei Consort

Le Galilei Consort, ensemble fondé par Benjamin Chénier, se consacre à la restitution de pratiques et d’œuvres du XVIIe siècle italien principalement, tout en s’autorisant des incursions dans la riche littérature musicale du XVIIIe siècle. Il se fixe pour objectif de renouer avec les pratiques de cette époque, pratiques issues du courant humaniste et personnifiées par Vincenzo Galilei, père du célèbre Galilée, qui préconise un retour à la conception grecque de la musique, mettant en avant le sens du texte, la musique devant servir à promouvoir les affects. A travers musique profane et sacrée, vocale et instrumentale, le Galilei Consort restitue des partitions majeures des grands compositeurs italiens et vénitiens dans un style d’interprétation renouant avec cette époque unique dans l’histoire de la musique. C’est dans cette perspective qu’il a réalisé un programme dédié à la monodie vocale et instrumentale d’avant 1620 intitulé Amor mi fa morire puis, en 2015, la Grande Messe Vénitienne pour la naissance de Louis XIV de Giovanni Rovetta, co-produit par l’Opéra Royal/ Château-Versailles-Spectacles. Cette Grande Messe Vénitienne a rencontré un très vif succès avec de nombreux concerts à travers toute la France, faisant également l’objet d’un enregistrement à paraître sous étiquette Outhere/Alpha.

À petits et grands effectifs, cet ensemble est dédié au spectacle vivant au travers d’une démarche historique forte. Benjamin Chénier s’entoure des musiciens, chanteurs et instrumentistes les plus brillants de leur génération pour l’interprétation de cette musique incontournable. Le Galilei Consort, dans un esprit d’innovation et d’échange, propose une lecture actuelle d’un répertoire fondateur de la musique moderne.

 

Musique classique et musiques du monde en région PACA