Florian Laconi, ténor

x-florian-laconi-nouveau-portrait-43-ko

Florian Laconi (nos entretiens, en saison 2015-2016, puis 2016-2017, avec liens pour nos comptes rendus de spectacles et concerts) est né à Metz où il étudie l’art dramatique et participe à de nombreuses pièces de théâtre en qualité de comédien, mais aussi en tant que metteur en scène. Il étudie le chant avec Michèle Command, Gabriel Bacquier et Christian Jean.

Sa carrière de soliste commence en janvier 1999, avec le rôle-titre de Faust de Gounod.

Depuis il chante sous la direction de chefs tels que Giuliano Carella, Marco Guidarini, Alain Guingal, John Nelson, Jacques Lacombe, Alberto Zedda, Alain Altinoglu, Michel Plasson et Georges Prêtre, dans des mises en scène de Jean-Louis Grinda, Pier Luigi Pizzi, Ian Judge, Brontis Jodorowsky, Laurent Pelly, Nadine Duffaut et Jérôme Savary, en France et à l’étranger.

Florian Laconi interprète un large panel de rôles, notamment issus du répertoire belcantiste comme Il Conte Almaviva (Il Barbiere di Siviglia), Nemorino (L´Elisir d´Amore), Tebaldo (I Capuleti e i Montecchi) et français, tels que les rôles de Jean (Le Jongleur de Notre-Dame de Massenet), Nicias (Thaïs), Nadir (Les Pêcheurs de Perles), Roméo (Roméo et Juliette), Pâris (La Belle Hélène), Vincent (Mireille), Don José (Carmen), Hoffmann (Les Contes d’Hoffmann), Georges (La Vivandière de Benjamin Godard), Le Chevalier de la Force (Dialogues des Carmélites) et Gonzalve (L’Heure Espagnole). Dans les œuvres du répertoire verdien, vériste et puccinien, il incarne le Duc (Rigoletto), Fenton (Falstaff), Prunier (La Rondine), Luigi et Rinuncio (Il Trittico), Beppe (I Pagliacci), Cassio (Otello), Rodolfo (La Bohème) et Des Grieux (Manon). Enfin, il interprète également les rôles dramatiques de Steva Buryjovska (Jenufa) et de Lenski (Eugène Oneguine).

Il se produit également dans des oratorios : la Petite Messe Solennelle et le Stabat Mater de Rossini, les Requiem de Mozart, Berlioz et Gounod, le Stabat Mater de Haydn, ou encore La Missa Criola de Ramirez.

Le 14 juillet 2013, il est invité par le Général Boulanger, gouverneur militaire de la ville de Paris, pour interpréter La Marseillaise lors du défilé sur les Champs-Elysées en présence du Président de la République, François Hollande.

Il fait ses débuts à l’Opéra National de Paris en 2012 dans Pagliacci, puis chante le rôle de Georges (La Vivandière) au Festival de Radio France et Montpellier, Don José (Carmen) à l’Opéra de Tours et Mylio (Le Roi d’Ys) à l’Opéra de Marseille, puis le rôle d’Hoffmann (Les Contes d’Hoffmann) à Rouen et Versailles, Mylio (Le Roi d´Ys) à Marseille et Cassio (Otello) aux Chorégies d’Orange (2014). Plus récemment, il interprète les rôles d’Hoffmann (Les Contes d’Hoffmann) aux Opéras de Rouen et Versailles, de Roméo (Roméo et Juliette) à Massy, Metz et Reims, ainsi que les rôles de Luigi et Rinuncio (Il Trittico) et Gonzalve (L’Heure Espagnole) à l’Opéra de Tours.

Dernièrement, Florian Laconi a participé au Concert des Etoiles : Hommage à Luciano Pavarotti, diffusé sur France 3, a chanté les rôles de Luigi (Il Tabarro) et de Rinuccio (Gianni Schicchi ) à  l’Opéra-Théâtre de Metz-Métropole, puis s’est produit dans la Messa di Gloria (Puccini) à la Collégiale Saint-Didier à Avignon.

Parmi ses projets, notons le rôle de Lenski (Eugène Onéguine) en avril 2017, et d’Hoffman (Les Contes d’Hoffmann) en novembre 2017 à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne.

L’Opéra Grand Avignon l’a accueilli de nombreuses fois, notamment en 2008 pour L’Elisir d’Amore, en 2009 pour Manon et Les Contes d’Hoffmann, en 2010 pour La Vie Parisienne, en 2011 pour Eugène Onéguine et Faust, en 2013 pour Roméo et Juliette, en 2014 pour Mireille et en 2015 pour La Bohème ainsi que pour les fêtes de fin d’année pour La Chauve-Souris, en février 2016 pour La Vie Parisienne, en mars pour Lakmé, en juin pour Carmen, en novembre pour Katia Kabanova, en décembre pour Le Chanteur de Mexico (rôle-titre).

On le retrouvera en 2017 pour Faust et dans le cadre de la soirée Une Nuit à l’Opéra.